Nouveau

Wallace L. Lind DD-703 - Histoire

Wallace L. Lind DD-703 - Histoire

Wallace L. Lind DD-703

Wallace L. Lind(DD-703 : dp. 2 200 ; 1. 376'6"; n. 40'; dr. 15'8"; s. 34 k.; cpl. 33d; a. 6 5", 12 40 mm ., 11 20mm., 10 21" tt.,6 dcp., 2 dct.; cl. Sumner)Wallace L. Lind (DD-703) a été posé le 14 février 1944 par la Federal Shipbuilding and Dry Dock Co., Kearny, New Jersey ; lancé le 14 juin 1944; parrainé par Mme Wallace L. Lind; et commandé au New York Navy Yard le 8 septembre 1944, le Comdr. G. DeMetropolis aux commandes.Shakedown, qui a emmené Wallace L. Lind du New York Navy Yard aux Bermudes et retour, s'est prolongé jusqu'au 2 novembre 1944. Quittant la Virginie en route vers le Pacifique le 14 novembre, elle a transité par le canal de Panama le 27 et est arrivé à Pearl Harbor le 13 décembre et a subi des exercices d'entretien et d'entraînement. Lind et Tracy (DM 19) ont pris congé d'Hawaï le 23 décembre, escortant l'Enterprise (CV-6) à Ulithi. Tracy a quitté la formation et s'est rendu à Eniwetok, et elle a été remplacée par Frazier (DD-607). -62). Les frappes aériennes contre Luzon ont commencé le 6 janvier 1945 et ont été suivies de frappes contre Formose, Saigon, les îles Pescadore et Hong Kong. Des avions de reconnaissance photographique ont inspecté Okinawa Gunto en vue de l'invasion à venir. Le 23 janvier, Wallace L. Lind a quitté la zone au nord de Luzon et est arrivé à Ulithi trois jours plus tard pour l'entretien. En février, des avions de transport ont mené des raids dans la région de Tokyo et, l'après-midi suivant, se sont retirés vers Iwo Jima, les avions de transport effectuant des recherches aériennes en route. Le 19 février 1945, les porte-avions ont lancé des avions pour couvrir le premier débarquement de troupes sur Iwo Jima . Ces opérations se sont poursuivies jusqu'au 25 février lorsque les frappes ont de nouveau commencé contre Tokyo. Au cours des actions ci-dessus, Wallace L. Lind a été chargé de contrôler les transporteurs et d'aider à la livraison du courrier et au transfert du personnel. Le groupe de destroyers de Wallace L. Lind a quitté la région de Honshu le 27 février et a mis le cap sur Okinawa, arrivant quatre jours plus tard. Le 1er mars, ce navire a servi de garde d'avion pour les frappes contre Okinawa et Minami Daito. Après la récupération des avions d'attaque, le groupe opérationnel a mis le cap sur Ulithi, îles Caroline. Après une période d'entretien de routine, de cale sèche et de disponibilité, Wallace L. Lind a mis le cap sur Kyushu où les premières frappes aériennes ont été lancées le 18 mars. De nombreux avions ennemis apparaissent sporadiquement tout au long de cette première journée. Le deuxième jour a vu des frappes et des balayages contre des cibles de Kyushu, ainsi qu'un balayage spécial sur Kii Suido. Deux avions japonais ont fermé la formation et le destroyer a ouvert le feu. Les deux avions ont été détruits par des coups de feu. Wallace L. Lind a quitté la région le 19 mars. Le destroyer a temporairement rejoint une unité qui a procédé à un bombardement côtier contre Minami Daito le 28 mars. Le lendemain, des frappes ont été lancées contre les aérodromes de Kyushu. Lind a fait exploser deux mines flottantes et a tiré sur un avion lance-torpilles ennemi qui s'est écrasé peu de temps après. Tout en commençant une retraite dans le sud, Wallace L. Lind a exécuté une frappe contre Amami Gunto en route. Les opérations dans cette zone se sont poursuivies, avec des frappes intermittentes contre Amami Gunto et des opérations de ravitaillement et de réarmement, tout au long du mois d'avril. Le 7 avril, des avions de recherche à l'aube ont signalé un contact avec l'unité de la flotte japonaise composée d'un cuirassé (identifié plus tard comme Yamato), de deux croiseurs légers et de huit destroyers. Tous les avions disponibles des trois groupes de travail, au total 380, ont été lancés pour faire la grève. À leur retour, ils ont signalé avoir coulé le cuirassé, les deux croiseurs et trois destroyers. Au cours du mois d'avril, Wallace L. Lind a détruit deux avions ennemis et effectué trois passes décisives. Le mois de mai a été consacré à des frappes contre Okinawa Gunto, Kyushu et la région d'Amami O'Shima-Kikai Jima. Lind a effectué diverses tâches allant du contrôle des transporteurs à la récupération des pilotes abattus. Au cours de ces opérations, des avions kamikazes japonais ont plongé sur la TF 58, touchant à la fois Enterprise (CV-6) et Bunker Hill (CV-17). Le destroyer a participé à un bombardement côtier, a coulé trois mines, a abattu trois avions japonais et a obtenu deux passes décisives. Cela a marqué la fin d'une période de navigation continue à partir du 14 mars 1945 lorsque Wallace L. Lind est parti d'Ulithi avec la TF 58 à l'appui. de l'occupation d'Okinawn. Le 1er juin, Wallace L. Lind est arrivé à la baie de San Pedro, aux Philippines, et s'est rendu aux côtés de Dixie (AD-14) pour une disponibilité jusqu'au 12 juin. Le reste du mois de juin a été consacré à divers exercices d'entraînement et à la préparation du navire pour la mer. Le 1er juillet 1945, Wallace L. Lind, en compagnie de navires de l'escadron de destroyers (DesRon) 62, est parti de la baie de San Pedro avant le des navires lourds du Task Group (TG) 38.3 pour fournir un écran anti-sous-marin pour leur sortie. Neuf jours plus tard, le navire est arrivé dans la zone au large de la côte est de Honshu, au Japon, et le groupe opérationnel a lancé des frappes contre la région des plaines de Tokyo. Lind a assumé ses fonctions comme une exaltation de piquetage, puis a agi comme lien de communication entre les groupes de travail. Le 14 juillet 1945, il rejoint les frappes de porte-avions sur la côte est de Honshu et la zone cible nord de Honshu-Hokkaido. . Elle était alors en mesure d'agir - en tant que piquet de grève dans les grèves du « Jour du pouvoir » contre la région de Kure. Le 30 juillet, le groupe de travail a lancé des frappes contre des installations aériennes dans la région de Tokyo-Nagoya. Le lendemain, les navires se retirèrent sur une route vers le sud pour se ravitailler. Le 8 août, des avions ont touché le nord de Honshu-end Hokkaido ainsi que la région des plaines de Tokyo. Lind a reçu un mot officiel que la guerre avec le Japon avait cessé le 15 août 1945. Le groupe de travail s'est déplacé vers le sud-est de Tokyo avec tous les navires en prenant des précautions contre les attaques d'avions ennemis qui ont persisté, dans certains cas, malgré la fin de la guerre. Le 1er septembre, le destroyer est allé aux côtés du Shangri-La (CV-38) et a embarqué le vice-amiral John H. Towers et son personnel, puis les a transportés dans la baie de Tokyo pour les cérémonies de reddition. Le vice-amiral Towers a déplacé son drapeau de Shangri-La à Wallace L. Lind et, à la fin des cérémonies le lendemain, est retourné à Shangri-La. Le destroyer a participé au maintien des patrouilles aériennes et des recherches au nord du Japon dans le cadre de l'occupation , puis, le 21 septembre, cap sur Eniwetok. Elle a subi une disponibilité jusqu'au 6 octobre et a passé le reste du mois à des exercices d'entretien et d'entraînement dans la baie de Tokyo.Wallace L. Lind et John W. Weeks (DD-701) ont quitté la baie de Tokyo le 31 octobre pour Sasebo, au Japon, où elle a passé les derniers mois de 1945 opérant entre Sasebo et Okinawa. Le 5 janvier 1946, le destroyer s'est arrêté brièvement à Eniwetok avant de commencer son voyage de retour. Elle est arrivée à son port d'attache de Norfolk, en Virginie, le 19 février 1946, après s'être arrêtée à Pearl Harbor et à San Francisco et avoir transité par le canal de Panama. Du 9 mars au 26 avril, Wallace L. Lind a subi un appel d'offres, une période de congé, et formation à Caseo Bay, Maine. Elle s'est ensuite rendue à Charleston, Caroline du Sud, où elle a subi une disponibilité restreinte et a opéré avec John W. Weeks jusqu'au 12 juillet, date à laquelle son port d'attache a été changé pour la Nouvelle-Orléans. Lind a ensuite commencé les croisières d'entraînement de la Réserve navale dans les Caraïbes. Ce type d'opérations a caractérisé son activité pendant plusieurs années suivantes. Le 7 janvier 1949, le destroyer est revenu à Norfolk, en Virginie, et a mené des opérations hors de ce port jusqu'au 6 septembre. Le lendemain, il a pris rendez-vous avec la TF 89 et a commencé une croisière en Méditerranée qui a duré jusqu'au 26 janvier 1960 lorsqu'il est retourné à Norfolk, en Virginie. Wallace L. Lind a passé la plus grande partie de 1950 à participer à des opérations d'entraînement et à une croisière dans les Caraïbes. Le 6 septembre, le destroyer a navigué pour l'Extrême-Orient et la guerre de Corée. Le navire est arrivé au large des côtes de Corée le 13 octobre et a centré ses mouvements autour du port de Wonsan, alors assiégé avec de fréquentes interruptions pour des missions de patrouille de blocus et de bombardement à proximité de Songjin et Hungnam.Du 17 au 24 décembre, Wallace L. Lind a participé en tant que membre actif de ce qui a été dit par beaucoup comme l'une des forces navales les plus puissantes jamais rassemblées dans le soutien à courte portée des forces terrestres. C'était dans la défense de Hungnam et dans le soutien de l'évacuation éventuelle. mois de janvier 1951, Wallace L. Lind a opéré en tant que membre du groupe de blocus de la Corée de l'Est et s'est occupé de tâches telles que l'appui-feu naval et le soutien aux opérations de déminage. et des fonctions de filtrage dans la région de Kangnung et le placement d'équipes de renseignement à terre dans les régions de Wonsan, Chaho et ChongJin. Le navire a mené de nombreuses missions d'appui-feu contre des cibles repérées par ces équipes de renseignement. Le 20 février, Wallace L. Lind, avec Ozbourn (DD-846) et Charles S. Sperry (DD-697), se sont engagés dans le sauvetage d'un pilote qui s'était écrasé dans le port de Wonsan. Alors que les trois navires tentaient des opérations de sauvetage, des batteries à terre ont ouvert le feu sur eux et Wallace L. Lind a riposté avec succès. L'après-midi suivant, les batteries côtières ont tiré sur les navires dans le port et les contre-batteries des destroyers ont commencé en quelques secondes. Des positions de canon ont été prises sous le feu, et plusieurs explosions ont été constatées sur la péninsule. Le 17 mars, Wallace L. Lind a patrouillé indépendamment du sud de Wonsan le long de la côte. Le navire a pris la ville de Kosong sous le feu et a exposé et réduit au silence une batterie côtière camouflée située au sud du phare de Suwon Dan. Wallace L. Lind a quitté la zone coréenne le 9 mai 1951 et est arrivé à Pearl Harbor 10 jours plus tard, s'étant arrêté à Yokosuka et À mi-chemin en route. Elle a transité le Canal de Panama et est arrivée à Norfolk, Virginie, le 9 juin. Après un bref voyage à New York, le destroyer a quitté Norfolk le 26 août 1952 pour un déploiement méditerranéen. Elle est revenue à Norfolk le 4 février 1953 et a passé plusieurs mois dans son port d'attache. Le 19 novembre, le destroyer est parti pour une formation de recyclage à Guantanamo, revenant le 14 décembre pour passer la saison des vacances à Norfolk. Le 4 janvier 1954, le navire est retourné dans la région de Guantanamo pour le reste du mois. Le 31 janvier 1954, Wallace L. Lind est revenu à Norfolk où elle est restée jusqu'au 10 mai. À partir du 11 mai, le destroyer a opéré au large de la côte de l'Atlantique Moyen et est revenu à son port d'attache neuf jours plus tard. Le 1 juin, elle a mis le cap sur Key West et a opéré dans cette région et le Golfe du Honduras jusqu'au 25 juin quand elle est revenue à Norfolk et est restée là jusqu'au 7 septembre. À ce moment-là, elle a fait de nouveau une croisière brève de la côte Atlantique Moyenne avant de partir sur un voyage transatlantique. Le 22 septembre, Wallace L. Lind est arrivé à Lisbonne, Portugal. Après un séjour de cinq jours, le destroyer est parti pour un bref arrêt aux Bermudes avant de revenir à Norfolk le 8 octobre. Elle a participé à l'opération "Lantflex 1-55" qui s'est déroulée du 20 au 29 octobre. Le 1er novembre, le navire est retourné à Norfolk et est resté à son port d'attache jusqu'au 1er mai 1955. Portugal ainsi que Reykjavik, Islande. Pendant son séjour en Allemagne, l'équipage a eu le plaisir de naviguer à travers le canal Kiei pour participer à la régate internationale de voile. Le destroyer est retourné à Norfolk, en Virginie, le 19 août et est resté au port jusqu'au 10 octobre, date à laquelle il a mis le cap sur Philadelphie, en Pennsylvanie, où il a subi une révision complète qui a duré jusqu'au 12 février 1956. Le destroyer est ensuite retourné à son port d'attache et a passé plusieurs semaines avant de partir pour Guantanamo et divers exercices d'entraînement qui ont duré jusqu'au 23 mars 1956. Le 27 mars, le navire est revenu à Norfolk et a mené des opérations dans la région des caps de Virginie et aussi loin au nord que New York. Elle est revenue à Norfolk le 21 juin et est restée au port pendant environ un mois. Le 28 juillet 1956, Wallace L. Lind a mis le cap sur le Moyen-Orient pour filtrer l'évacuation des citoyens américains pendant les hostilités entre l'Égypte et Israël. Elle est arrivée à Port-Saïd et au Canal de Suez le 13 août; et, depuis les deux mois suivants, elle a visité des ports en Arabie Saoudite, Iran, Irak, Éthiopie et Aden avant de quitter la région le 14 septembre pour Naples, Cannes et Malte. Le destroyer est arrivé à la Baie de Phaleron, en Grèce, le 15 octobre et est resté jusqu'au 27 octobre quand elle est partie pour la maison. Le 4 décembre, Wallace L. Lind est revenu à Norfolk où elle est restée jusqu'au 2 février 1957. En quittant Norfolk, le navire est arrivé à la zone d'opérations à l'extérieur de San Juan, Porto Rico, le 5 février. Elle a mené des exercices jusqu'au 11 février quand elle s'est dirigée vers la Jamaïque de Kingston et Guantanamo avant d'arriver à Norfolk le 7 mars 1957. Lind a ensuite opéré le long de la côte est avant de finalement quitter Norfolk le 25 juin pour un déploiement au Moyen-Orient. Le navire arriva à Norfolk le 20 novembre et y resta jusqu'au 4 janvier 1958. Le 6 janvier 1958, Lind partit pour un mois d'exercices dans les Caraïbes. Le navire est revenu à Norfolk le 7 février et, une semaine plus tard, est entré dans le chantier naval de Norfolk pour trois mois de révision. Le 27 mai, le destroyer est retourné à la base navale, puis a mis le cap sur Guantanamo et a suivi une formation de recyclage jusqu'au 18 juillet. À son retour à Norfolk, Wallace L. Lind a mené des opérations locales jusqu'au 24 octobre 1958 lorsqu'il a été déployé en Méditerranée avec la 6e flotte. Le 5 novembre, il a atteint Barcelone, en Espagne, puis s'est dirigé vers le Moyen-Elast, faisant des escales dans les régions du canal de Suez, de la mer Rouge, du golfe d'Aden et du golfe Persique. Le 14 janvier 1959, le destroyer est arrivé à Livourne, en Italie, et a passé le reste de la croisière à opérer entre l'Italie et l'Espagne. Elle a fait un bref arrêt à Cannes, en France, avant de commencer le voyage de retour. Lind est arrivé à Norfolk, en Virginie, le 8 avril 1959 et a participé aux services et à la formation de type jusqu'en juillet, date à laquelle il est entré dans le chantier naval de Norfolk pour une période de réaménagement et d'amarrage provisoire. Pour le reste de l'année, elle a opéré à partir de son port d'attache, faisant des voyages à Mayport, en Floride, et à Narragansett Bay, RI, agissant sous le contrôle de COMASWFORLANT pour le devoir avec les forces de chasseurs/tueurs de guerre anti-sous-marine. Wallace L. Lind a opéré avec ces forces jusqu'au 29 juin 1960 lorsqu'elle a embarqué 27 aspirants NROTC pour leur croisière d'entraînement annuelle. Le destroyer a démontré ses compétences en matière de guerre anti-sous-marine au cours de cette sortie de six semaines qui comprenait des escales à Halifax, en Nouvelle-Écosse et à New York. En août et septembre, le destroyer s'est préparé pour les exercices d'automne de l'OTAN dans l'Atlantique Nord. Le 6 septembre, elle a navigué de Norfolk et a passé quatre semaines à opérer en mer avec les forces de l'OTAN. C'est au cours de cette croisière qu'elle a traversé le cercle polaire arctique, et tous ont été initiés à l'Ordre royal des nez bleus. COMASWFORLANT pour une brève affectation avec les forces de chasseurs/tueurs.Wallace L. Lind a accueilli la nouvelle année 1961, alors qu'il était en mer avec COMASWFORLANT. Le 13 février, il a navigué pour les Caraïbes et le "Springboard 61". Elle est retournée à Norfolk, en Virginie, a mené des opérations locales et a été entretenue à partir du 26 mai. Le 1er juin 1961, la disponibilité de l'offre de Wallace L. Lind a été interrompue lorsque le destroyer a reçu l'ordre de poursuivre, en compagnie d'autres unités de la 2e flotte Après trois semaines d'opérations de groupe opérationnel de porte-avions, de guerre anti-sous-marine et d'exercices de bombardement à terre, la crise internationale dans cette région s'est atténuée et le destroyer est retourné à Norfolk le 20 juin.Lind a fourni des services en tant que navire-école DesLant Gunnery à Newport , RI, du 23 juin au 7 juillet. Alors qu'il participait au "Lantflex 2-61", le destroyer a passé la période du 17 au 27 juillet avec des aspirants de l'Académie navale embarquant pour leur croisière d'été. Du 11 août au 22 septembre 1961, le navire a participé au projet "Mercury" et a été affecté à une zone juste au sud des îles Canaries. Il est retourné à Norfolk le 22 septembre et est resté en état d'entretien jusqu'au 1er octobre. , Wallace L. Lind a commencé une disponibilité pré-FRAM et, un mois plus tard, elle a subi une conversion FRAM II. Cette refonte équivalait à un renouvellement complet de sa superstructure postérieure, à un nouveau centre d'information de combat moderne et à la modernisation ou à la refonte complète de presque toutes les machines, systèmes d'armes et logements. Les changements apportés aux systèmes d'armes impliquaient d'ajouter au Hedgehog précédemment installé deux nouveaux raeks de torpilles latérales au milieu du navire pour les torpilles d'inventaire actuelles. Immédiatement à l'arrière du pont des torpilles au niveau 01 de la nouvelle superstructure, une zone de hangar et un pont d'envol, à partir desquels le nouvel hélicoptère anti-sous-marin drone (DASH) pouvait opérer, ont été installés. Une plate-forme de sonar à profondeur variable a également été installée, ajoutant une couverture pour la recherche sous-marine à différents niveaux de profondeur. Wallace L. Lind a été déclaré prêt à prendre la mer le 25 août 1962. Le 7 septembre, il est arrivé à Guantanamo pour une formation de recyclage. Après avoir terminé avec succès l'inspection de préparation opérationnelle finale le 17 octobre, le destroyer a quitté Guantanamo pour l'île de Culebra de là à Key West. Cependant, alors qu'il était en route vers la Floride, la crise des missiles cubains est intervenue; et, le 21 octobre, le navire est revenu à Guantanamo. À la fin de la crise immédiate, Wallace L. Lind est retourné à Norfolk le 28 novembre et a commencé une période d'entretien et de préparation dans le port nécessaire pour l'équipement final avec DASH. Le destroyer a suivi une visite de deux semaines à Key West en tant que flotte. Sonar School Ship en mars 1963 avec un voyage à Argentia, Terre-Neuve. Ce voyage vers le nord a été interrompu par la tragique nouvelle de la perte de Thresher (SSN-593). Lind, qui se trouvait à proximité immédiate à l'époque, s'est joint aux recherches. Le destroyer a terminé les exercices de compétition de l'année en mai et a été occupé par des tirs de roquettes et de missiles en juin. Elle a participé au programme d'acceptation de développement incident aux tirs de missiles Polaris pour Lafagette (SNLE-616) au large du cap Kennedy. Au cours de cette période, Wallace L. Lind a accueilli le commandant en chef de la flotte de l'Atlantique et le commandant de la force sous-marine de la flotte de l'Atlantique en tant qu'observateurs des lancements. Elle a également accueilli le secrétaire à la Défense, le secrétaire à la Marine et le président des chefs d'état-major interarmées. Lind est devenu le premier destroyer DASH qualifié sur le plan opérationnel dans la flotte de l'Atlantique lors d'essais en juillet 1963. En novembre 1963, le destroyer a rejoint les forces opérationnelles du COMASWFORLANT et a participé à une démonstration de guerre anti-sous-marine pour l'American Helicopter Society dans la région de la baie de Narragansett. Au cours des opérations de guerre anti-sous-marine qui ont suivi avec le groupe opérationnel Bravo, Wallace L. Lind a engagé des sous-marins nucléaires rapides dans des opérations de chasseurs/tueurs et s'est avérée pleinement prête en tant qu'unité de l'"équipe HUK". , Wallace L. Lind est parti pour des opérations de barrière anti-sous-marine dans les Caraïbes et a participé à l'opération "Springboard". Début mars, le destroyer a servi de navire de projet spécial pour le programme d'essai Gemini/Apollo. De grandes grues ont été installées sur la plage arrière pour récupérer les capstiles de l'espace, et Lind a travaillé avec des responsables de la NASA pour récupérer avec succès des capsules de maquette. En avril et mai, Wallace L. Lind a rejoint le groupe de travail Bravo pour les opérations de guerre anti-sous-marine et, en avril, elle a pris partie à l'opération "Quick Kick", un grand exercice de flotte. Ayant subi une disponibilité restreinte pour les travaux de coque et de fond au Newport News Shipbuilding and Drydock Co., le navire a passé le mois de juillet en préparation d'un prochain déploiement méditerranéen.Le 3 août 1964, Wallace L. Lind est parti pour la Méditerranée et a servi de navire amiral pour le capitaine Maylon T. Scott, commandant de la division Destroyer 22. Elle a participé à des exercices dans le cadre d'un groupe de travail de porte-avions rapide et a mené de nombreux programmes de relations communautaires dans les différents ports Le destroyer est retourné à Norfolk, en Virginie, trois jours avant Noël après avoir obtenu un congé bien mérité et une période d'entretien.Wallace L. Lind est resté amarré à la Na val Destroyer et Submarine Pier, Norfolk, VA., jusqu'au 25 janvier quand elle est devenue en route et s'est exercée indépendamment. Le 29 janvier, elle a amarré à la Base Navale San Juan, Porto Rico et a mené des opérations locales dans les zones d'opération de San Juan jusqu'au 8 février. Le destroyer est arrivé à Norfolk le 12 février et est resté amarré jusqu'à la fin du mois de mars où il est devenu en route pour le ravitaillement et le réarmement. Elle est revenue au Chantier Naval de Norfolk le 31 mars pour la révision régulière suivie d'une cale sèche en mai. Le 28 juin 1965, Wallace L. Lind s'est mis en route pour deux jours d'essais dans la zone d'exploitation des caps de Virginie. Elle est revenue à sa couchette à Norfolk et est restée là depuis presque un mois. Le navire est devenu en route le 23 juillet pour Key West, Floride où elle a mené de divers exercices de guerre antiaérienne et anti-sous-marine. Elle a terminé le mois à Port Everglades, en Floride. Le 5 août, Lind est arrivée à Mayport en Floride et, quatre jours plus tard, a pris le départ pour Guantanamo Bay, à Cuba, où elle est arrivée le 12 août. Wallace L. Lind a quitté Guantanamo le 25 septembre. Le destroyer a fait escale à Culebra et Roosevelt Roads, à Porto Rico, ainsi qu'à Charlotte Amalie, à Saint Thomas. Elle est retournée à Norfolk le 1er octobre 1965. Le 25 octobre, le navire a pris la route et a terminé le mois en effectuant des exercices dans la zone d'exploitation de Jacksonville, en Floride.Wallace L. Lind est retourné à Norfolk le 5 novembre et s'est préparé à un déploiement transatlantique qui commencé le 27 novembre. Elle s'est arrêtée brièvement à Gibraltar le 8 décembre, puis a visité Livourne et Naples, Italie. Le Nouvel An 1966 a trouvé Wallace L. Lind à Naples le deuxième de ses ports de croisière méditerranéens. Le destroyer a opéré à partir de ports en Italie, en France et en Espagne et a participé à une recherche de deux semaines pour une arme nucléaire perdue au large des côtes espagnoles. Le 9 mars, il rejoint les forces franco-américaines pour un exercice amphibie déjà en cours au large de Santa Monza, en Corse. Le 16 mars, le navire a commencé son voyage de retour et est arrivé à Norfolk, en Virginie, 10 jours plus tard. Du 18 avril au 6 mai, Wallace L. Lind a mené des opérations ASW avec d'autres unités du DesRon 2 et trois destroyers allemands. Elle a ensuite participé à l'orientation de Wasp (CVS-18) à Guantanamo Bay; et, à son retour à Norfolk, il resta au port pendant près d'un mois. Les mois d'été de juin à septembre ont été consacrés à la collaboration avec la Fleet Sonar School, à Key West, en Floride, et à la conduite d'une croisière estivale d'aspirants. des astronautes Gemini II en cas d'interruption de la mission dans les trois premières minutes de vol. Le reste de l'année a été consacré à divers exercices de guerre anti-sous-marine, dont « Aswex V », qui a été prématurément interrompu par la collision de l'Essex (CV-9) et du Nautilus (SSN-571). Le navire a subi alors la révision de prédéploiement. Le 10 janvier 1967, Wallace L. Lind a quitté le Destroyer and Submarine Pier, Norfolk et a commencé une tournée méditerranéenne. Pendant le transit vers l'est, Wallace L. Lind a eu une expérience unique dans la pratique de la guerre anti-sous-marine. Le point culminant de la croisière est survenu lorsque, après 26 heures de suivi continu, les officiers et l'équipage du destroyer, en coordination avec d'autres forces, ont réussi à faire surface un sous-marin soviétique "Foxtrot" au large du détroit de Gibraltar le 21 janvier. Le navire a visité les ports en Italie, en Espagne et en France avant de quitter Naples le 30 mars pour un rendez-vous pour l'opération "Dawn Clear 67", un exercice combiné avec les forces de l'OTAN. Lind a également participé à l'opération "Spanex 1 67", un exercice avec la marine espagnole, et à l'opération "Fair Game V" avec la marine française. Le 11 mai, le destroyer a commencé le voyage de retour et est arrivé à Norfolk le 20 mai 1967. Après plusieurs semaines d'entraînement aux types, le navire a passé les mois de juillet, août et septembre à participer à l'exercice ASW "Fixwex Golf 67", opération "Lash Out ", un exercice de l'OTAN qui a simulé une attaque sur la côte est, ainsi que divers autres exercices et appels d'offres. Le 3 octobre, Wallace L. Lind est arrivé au chantier naval de Boston pour faire installer une source sonore spéciale à la place du sonar à profondeur variable. Elle s'est ensuite dirigée vers les îles Bahama pour participer à l'opération "Fixwex I", un exercice conçu pour mesurer les niveaux de bruit des sous-marins et des groupes opérationnels. Le destroyer passa le reste de 1967 en disponibilité et en congé et entretien. Au cours de cette période, la source sonore spéciale a été supprimée et le navire a été remis dans sa configuration d'origine. En janvier 1968, Wallace L. Lind a participé à l'opération "Springboard" dans les Caraïbes. L'exercice s'est terminé le 6 février et, à son retour à Norfolk, le destroyer a fourni des services pro-sous-marins pour SUBLANT, suivis d'une période prolongée de disponibilité et de préparatifs de pré-déploiement. Le navire a commencé un déploiement distant de huit mois le 9 avril en quittant Norfolk pour le Pacifique occidental (WestPac) via le canal de Panama. Après s'être arrêté à Pearl Harbor et Guam, elle a atteint les îles Philippines de Baie Subic, le 20 mai. Cinq jours plus tard, Wailace L. Lind se dirigeait vers le golfe du Tonkin en tant que commande d'écran pour l'Amérique (CVA-66). À son arrivée, elle a assumé les fonctions de commandant d'écran et de destroyer de garde d'avion pour Ticonderoga (CVA-14), et a également rejoint l'Enterprise (CYAN-65) pour plus de service de garde d'avion. Après une brève période de congé le 1er juillet, Lind est retournée à son poste dans le golfe du Tonkin et a servi de garde d'avion pour Bonne Homme RichardCVA-31), a relevé Steinaker (DD-863) en tant que piquet AAW sud-ouest, et a de nouveau opéré avec Ticonderoga Du 17 juillet au 9 octobre, le destroyer a effectué trois tours sur le "Gunline" au large de la DMZ. Pendant cette période, elle a visité Subic Bay et Hong Kong pour la liberté. En quittant le "Gunline" le 9 octobre, Wallace L. Lind s'est arrêté à Yokosuka, au Japon, et a fait des préparatifs pour le voyage de retour à travers le Pacifique. Elle est arrivée à Norfolk le 27 novembre 1968 et a terminé l'année dans une période de congé, d'entretien et de réparations post-déploiement. L'année 1969 a été consacrée presque entièrement à l'entretien et à la formation. Le 27 janvier, Wallaee L. Lind s'est présenté au chantier naval de Norfolk, Portsmouth, Virginie, pour une révision régulière qui a été achevée le 10 juin. Le navire a passé un mois à Norfolk à préparer le « Projet X-SI » et, le 24 juillet, il a mis le cap sur San Juan pour tester ses nouveaux ajouts. Le destroyer est retourné à Norfolk pour l'évaluation finale du projet le 14 août. Le 17 septembre, le navire est arrivé à Guantanamo pour une formation de recyclage qui a duré jusqu'au 20 novembre. Au cours du mois d'octobre, le port d'attache de Wallace L. Lind a été changé pour Pearl Harbor à compter du 1er janvier 1970. Le destroyer a passé janvier et février 1970 à effectuer une brève excursion dans les régions des caps de Virginie en Floride. Elle est revenue à Norfolk le 8 mars pour la disponibilité d'offre. Après une série de retards, de prolongations et d'attentes, Wallace L. Lind a fait une arrivée colorée à Hawaï le 18 avril, après avoir transité par le canal de Panama et visité San Diego. En mai et juin, le destroyer s'est qualifié de navire de tir naval et a participé dans "Comtuex", un exercice de guerre anti-sous-marine et antiaérienne et toutes les facettes du matelotage de destroyer. Elle a ensuite mené des opérations ASW avec le sous-marin de la Force maritime d'autodéfense japonaise Michishio (SS-564) en préparation de "Aswex 1-70", un exercice ASW conjoint des États-Unis, du Japon et du Commonwealth britannique qui a duré du 19 au 26 juin. Une période de disponibilité d'offre a suivi. Le 12 août 1970, Wallace L. Lind a navigué de Pearl Harbor pour commencer le déploiement à WestPac. Elle est arrivée à la Baie Subic, Philippines, le 27 août pour la formation de type et a embarqué COMDESDIV 252. Le destroyer a alors fait le rendez-vous avec l'Amérique (CVA-66) pour agir en tant que destroyer de garde d'avion. Du 14 au 17 septembre, Lind a participé à l'exercice de guerre antiaérienne "Beacon Tower" dans le golfe du Tonkin. Le 21 septembre, elle est arrivée à Okinawa pour le carburant et a embarqué une Unité Beachjumper. Deux jours plus tard, le destroyer a de nouveau rendez-vous avec l'Amérique pour des opérations dans la mer du Japon, suivi d'un entretien à Yokosuka et Sasebo au Japon, où il a débarqué le COMDESDIV 252. Le 19 octobre, Wallace L. Lind a embarqué trois officiers japonais pour agir en tant qu'observateurs. pour "ASWEX 5-70", un exercice d'une semaine qui a débuté le 22 octobre. Le destroyer est arrivé à Yokosuka, au Japon, et a été entretenu avant le départ pour Taïwan le 9 novembre. Après une brève patrouille à Taïwan et une escale à Subic Bay le 16 novembre, le destroyer est parti pour "FIR1~:X" et a effectué des exercices d'évasion contre les typhons. Le 28 novembre, Wallace L. Lind est arrivé à sa station sur le "Gunline" au large la côte du Sud Vietnam. Elle a mené des opérations jusqu'au 12 décembre quand elle est partie pour Hong Kong. Deux jours plus tard, il arriva dans le port de Hong Kong et soulagea le comté de Vernon (LST-1161) sous le nom de SOPA.Wallace L. Lind quitta Hong Kong le 5 janvier 1971. Le destroyer passa le mois de janvier à effectuer des rotations de garde d'avion parmi Kitty Hawk ( CVA-63), Wainwright (DLG-28), Chicago (CLG-11), Hollister (DD-788) et Ranger (CVA-61). Le 4 février, le destroyer a effectué des opérations amphibies au large des côtes du Sud-Vietnam, puis, le 11 février, il s'est rendu indépendamment à Subic Bay, aux Philippines, pour préparer son retour à Pearl Harbor. Lind est arrivée à Hawaï le matin du 26 février 1971. Wallace L. Lind a obtenu quatre étoiles de bataille pour son service pendant la Seconde Guerre mondiale, quatre pour son service dans le conflit coréen et trois pour son service au Vietnam.


Elle a fait son shakedown à New York et aux Bermudes puis a rejoint la Task Force 58. Cette Task Force faisait partie des raids sur Tokyo et lors du débarquement d'Iwo Jima. Les tâches principales du Lind à Iwo Jima étaient de contrôler les transporteurs et d'aider à la livraison du courrier et au transfert du personnel. The Wallace L. Lind was part of the destroyer group that acted as plane guards on the strikes against Okinawa and Minami Daito. She was also part of DesRon 62 and Task Group 38.3, and was in the Tokyo-Nagoya area when Japan surrendered in August of 1945.

The destroyer spent the next few years off the U.S. east coast and the Caribbean. On September 6, 1950, the Wallace L. Lind sailed for the Far East and Korea. She was part of the East Korean Blockade Group in January 1951. As a part of Task Force 74, she helped destroy railroad lines that fed the enemy’s supply lines. After returning to the east coast, she crossed the Atlantic several times before sailing to Guantanamo for training exercises. When hostilities arose between Egypt and Israel in 1956, the Wallace L. Lind arrived to evacuate American citizens.

The 1960s saw the destroyer operating with NATO forces and the Second Fleet. After modernizations in 1962, she sailed to the Caribbean during the Cuban Missile Crisis. She remained in the area for Operation Springboard in 1964 and stood by during the Gemini II launch in case emergency rescue was needed. On April 9, 1968, the Wallace L. Lind departed for the Western Pacific and the Gulf of Tonkin, where she protected American interests in the Vietnam War.


WALLACE L LIND DD 703

Cette section répertorie les noms et les désignations que le navire a eu au cours de sa vie. La liste est par ordre chronologique.

    Allen M. Sumner Class Destroyer
    Keel Laid February 14 1944 - Launched June 14 1944

Struck from Naval Register December 4 1973

Couvertures navales

Cette section répertorie les liens actifs vers les pages affichant les couvertures associées au navire. Il devrait y avoir un ensemble de pages distinct pour chaque incarnation du navire (c'est-à-dire pour chaque entrée dans la section « Nom du navire et historique de la désignation »). Les couvertures doivent être présentées par ordre chronologique (ou du mieux possible).

Étant donné qu'un navire peut avoir plusieurs couvertures, elles peuvent être réparties sur plusieurs pages, de sorte que le chargement des pages ne prend pas une éternité. Chaque lien de page doit être accompagné d'une plage de dates pour les couvertures sur cette page.

Cachets de la poste

Cette section répertorie des exemples de cachets postaux utilisés par le navire. Il devrait y avoir un ensemble distinct de cachets de la poste pour chaque incarnation du navire (c'est-à-dire pour chaque entrée dans la section « Nom du navire et historique de la désignation »). À l'intérieur de chaque série, les cachets de la poste doivent être répertoriés dans l'ordre de leur type de classification. Si plusieurs cachets de la poste ont la même classification, ils doivent être triés par date de première utilisation connue.

Un cachet de la poste ne doit pas être inclus à moins qu'il ne soit accompagné d'une image en gros plan et/ou d'une image d'une couverture montrant ce cachet de la poste. Les plages de dates DOIVENT être basées UNIQUEMENT SUR LES COUVERTURES DU MUSÉE et devraient changer à mesure que de nouvelles couvertures sont ajoutées.
 
>>> Si vous avez un meilleur exemple pour l'un des cachets de la poste, n'hésitez pas à remplacer l'exemple existant.


Wallace L. Lind DD-703 - History

Téléchargez ce livre de croisière au format .pdf haute résolution

Here you can download the USS WALLACE L. LIND (DD 703) WestPac Cruise Book 1970-71 as a high resolution .pdf file. Vous pourrez zoomer pour mieux lire les noms, etc. L'impression est également facilement possible en raison de la haute résolution et des filigranes manquants. Veuillez noter que les numérisations dans le téléchargement sont les mêmes images que ci-dessus, cependant, elles n'ont pas été redimensionnées. Cela signifie que tout ce qui est visible dans les scans ci-dessus sera également visible dans le fichier .pdf. Cliquez ici pour un exemple de page.

  • Images haute résolution, adaptées à l'impression
  • Les images sont dans l'ordre d'origine du livre (pas triées comme les scans ci-dessus)
  • Pas de filigrane
  • Les doubles pages avec des images qui se chevauchent seront fournies en une seule page, et non en deux pages distinctes
  • .pdf file, 65 pages, filesize: 53.72 MB
  • $15.00 USD
  • Téléchargement instantané
  • Cliquez ici pour un exemple de page

Vous êtes intéressé par une reproduction cartonnée de ce livre de croisière ? Click here for more information.

Une fois le paiement Paypal terminé, vous serez redirigé vers la page de téléchargement. De plus, vous recevrez également un e-mail avec le lien de téléchargement après le paiement Paypal. Votre lien de téléchargement sera alors actif pendant 48 heures avant son expiration.


Wallace L. Lind DD-703 - History

Une boîte de conserve marins
Historique des destroyers

USS WALLACE L. LIND
(DD-703)

The WALLACE L. LIND, named for a naval hero and career officer, was launched on 14 June and commissioned on 8 September 1944. By November, she was on her way to the Pacific. Escorting the ENTERPRISE (CV-6) on 26 December, she recovered her first downed pilot. She continued plane guard and screening duty with Task Force 38 during air strikes against Luzon, Formosa, Saigon, the Pescadore Islands, and Hong Kong.

With Task Force 58 in February, the LIND screened carriers during strikes against Tokyo and provided fire support for the invasion of Iwo Jima. Under constant enemy air attacks, her task group struck Okinawa and Kyushu. In March, the LIND bombarded Minami Daito, exploded two floating mines, and fired on an enemy torpedo plane that crashed soon after. The following month, her gunners shot down two enemy planes and assisted in downing three others. She spent the month of May screening carriers and recovering downed pilots during some of the heaviest air attacks to date. Kamikazes hit both the BUNKER HILL (CV-17) and the ENTERPRISE and one barely missed the LIND. She participated in shore bombardment, sank three mines, splashed three enemy planes, and had two assists.

June was spent in Leyte for repairs and upkeep and then in July, the LIND was underway with Task Group 38 for strikes against Tokyo-area targets. She rescued pilots from the carriers SHANGRI LA (CV-38) and BENNINGTON (CV-20) and conducted a night sweep into the mouth of Tokyo Bay. On 1 September, the LIND carried Vice Admiral John H. Towers and his staff from the SHANGRI LA into Tokyo Harbor for the surrender ceremonies and returned him the next day. The destroyer then patrolled northern Japan and provided support services to occupation forces until she got underway for home at year’s end.

Routine operations out of Norfolk occupied the LIND’s crew until her home port was changed to New Orleans when she became a naval reserve training ship. Training cruises in the Caribbean and related operations took her up to September 1949 when she began her first Mediterranean deployment. On 6 September 1950, she sailed for the Far East and the Korean War. Off the coast of Korea in October, she patrolled Wonsan Harbor, joined blockading forces, and shelled targets in the Songjim and Hungnam areas. Between 17 and 24 December, the LIND was part of the force assembled at Hungnam for the evacuation of U.N. troops.

Throughout January 1951, she provided gunfire support and supported minesweeping operations. She spent February engaged in shore bombardment, fire support, and screening. On 20 February, she, the OZBOURN (DD-846), and CHARLES S. SPERRY (DD-697) braved enemy fire from shore during the successful rescue of a pilot who had crash landed in Wonsan Harbor. The following month, under fire during a naval bombardment of the Wonsan district, her gunners joined those of other destroyers in a response that caused several explosions ashore. On 17 March, she patrolled independently along the coast, firing on the city of Kosong where she exposed and silenced a camouflaged shore battery south of Suwon Dan lighthouse. By May, she was on her way home.

A Mediterranean deployment, local operations, and exercises in the Caribbean, along the Atlantic coast, and in Northern Europe occupied her through July 1956. She then set her course for the Middle East to screen the evacuation of American citizens during the Israeli-Egyptian war. She returned to the Middle East in 1957 and again in 1958.

The routine was broken in June 1961 when the LIND responded to an international crisis in the Dominican Republic. In October, she began her FRAM II conversion during which she received a Drone Antisubmarine Helicopter (DASH) system. A year later, she was on duty during the Cuban Missile Crisis. In March 1963, en route to Newfoundland, the LIND joined the search for the THRESHER (SSN-593). During trials in July 1963, she became the first operationally qualified DASH destroyer in the Atlantic Fleet.

Antisubmarine warfare exercises, operations as a project ship for the Gemini/Apollo test program, two Mediterranean deployments, and routine Caribbean operations occupied the LIND until January 1967, when she was bound again for the Mediterranean. In April 1968, the LIND began her wartime deployment in Vietnam. In addition to screening and plane guard duty, the destroyer took three turns on the gun line off the DMZ before returning to Norfolk at year’s end.


DD 703 Wallace L Lind

Wallace L. Lind (DD-703) was laid down on 14 February 1944 by the Federal Shipbuilding and Dry Dock Co., Kearny, N.J. launched on 14 June 1944 sponsored by Mrs. Wallace L. Lind and commissioned at the New York Navy Yard on 8 September 1944, Comdr. G. DeMetropolis in command.

Shakedown, which took Wallace L. Lind from the New York Navy Yard to Bermuda and back, extended through 2 November 1944. Departing Virginia en route to the Pacific on 14 November, she transited the Panama Canal on the 27th and arrived at Pearl Harbor on 13 December and underwent upkeep and training exercises. Wallace L. Lind and Tracy (DM-19) took leave of Hawaii on 23 December, escorting Enterprise (CV-6) to Ulithi. Tracy left the formation and proceeded to Eniwetok, and she was replaced by Frazier (DD-607).

On 5 January 1945, the destroyer made rendezvous with Fast Carrier Task Force 38 under Admiral W. F. Halsey, Commander, 3d Fleet in New Jersey (BB-62). Air strikes against Luzon began on 6 January 1945 and were followed by strikes against Formosa, Saigon, the Pescadore Islands, and Hong Kong. Photo reconnaissance planes surveyed Okinawa Gunto in preparation for the upcoming invasion. On 23 January, Wallace L. Lind left the area north of Luzon and arrived at Ulithi three days later for upkeep.

The destroyer reported for duty with Task Force (TF) 68, a fast carrier task force, on 11 February 1945. On 16 February, carrier planes conducted raids in the Tokyo area and, the following afternoon, retired toward Iwo Jima, with the carrier planes conducting air searches en route.

On 19 February 1945 the carriers launched aircraft as cover for the initial landing of troops on Iwo Jima. These operations continued through 25 February when strikes again commenced against Tokyo. During the above actions, Wallace L. Lind was assigned to screen the carriers and to assist in mail deliveries and transfer of personnel.

Wallace L. Lind's destroyer group departed the Honshu area on 27 February and set course for Okinawa, arriving four days later. On 1 March, this vessel acted as a plane guard for strikes against Okinawa and Minami Daito. Upon recovery of the strike planes, the task group set course for Ulithi, Caroline Islands.

After a period of routine upkeep, drydock, and availability, Wallace L. Lind set course for Kyushu where the first air strikes were launched on 18 March. Numerous enemy aircraft appeared sporadically throughout this first day. The second day saw strikes and sweeps against Kyushu targets, as well as a special sweep on Kii Suido. Two Japanese planes closed the formation, and the destroyer opened fire. Both planes were destroyed by gunfire.

Wallace L. Lind departed the area on 19 March. The destroyer temporarily joined a unit which proceeded to execute shore bombardment against Minami Daito on 28 March. The following day, strikes were launched against airfields on Kyushu. Lind exploded two floating mines and fired on an enemy torpedo plane which crashed shortly afterward. While commencing a southerly retirement, Wallace L. Lind executed a strike against Amami Gunto en route.

On 30 and 31 March 1945, strikes and sweeps over Okinawa Gunto provided cover for D-day landing operations. The operations in that area continued, with intermittent strikes against Amami Gunto and refueling and rearming operations, throughout April. On 7 April, dawn search planes reported contact with units of the Japanese Fleet consisting of one battleship (later identified as Yamato), two light cruisers, and eight destroyers. All available planes of the three task groups, totaling 380, were launched to make the strike. Upon their return, they reported sinking the battleship, both cruisers, and three destroyers. During the month of April, Wallace L. Lind destroyed two enemy planes and made three assists.

The month of May was spent participating in strikes against Okinawa Gunto, Kyushu, and the Amami O'Shima-Kikai Jima area. Wallace L. Lind performed various duties ranging from screening the carriers to recovering downed pilots. During these operations, Japanese kamikaze planes dove on TF 58, hitting both Enterprise (CV-6) and Bunker Hill (CV-17). The destroyer participated in one shore bombardment, sank three mines, shot down three Japanese planes, and had two assists.

This marked the end of a period of continuous steaming from 14 March 1945 when Wallace L. Lind started from Ulithi with TF 58 in support of the Okinawan occupation. On 1 June, Wallace L. Lind arrived at San Pedro Bay, Philippines, and went alongside Dixie (AD-14) for availability through 12 June. The remainder of June was spent in various training exercises and getting the ship ready for sea.

On 1 July 1945, Wallace L. Lind, in company with ships of Destroyer Squadron (DesRon) 62, got underway from San Pedro Bay in advance of the heavy ships of Task Group (TG) 38.3 to provide an antisubmarine screen for their sortie. Nine days later, the vessel arrived at the area off the east coast of Honshu, Japan, and the task group launched strikes against the Tokyo plains area. Wallace L. Lind assumed duty as a picket station, then acted as a communication link between task groups. On 14 July 1945, she joined the carrier strikes on the east coast of Honshu and the northern Honshu-Hokkaido target area.

After refueling east of the Bonin Islands, Wallace L Lind returned to the operating area off the east coast of Kyushu on 24 July. She was then in position to act as a picket in the "Able Day" strikes against the Kure area. On 30 July, the task group launched strikes at air installations in the Tokyo-Nagoya area. The next day, the ships retired on a southerly course for replenishment. On 8 August, planes hit northern Honshu -end Hokkaido as well as the Tokyo plains area. Wallace L. Lind received official word that the war with Japan had ceased on 15 August 1945. The task group moved to the southeast of Tokyo with all ships taking precautions against attacking enemy aircraft which persisted, in some cases, despite the war's end.

On 1 September, the destroyer went alongside Shangri-La (CV-38) and took on board Vice Admiral John H. Towers and staff and then transported them to Tokyo Bay for the surrender ceremonies. Vice Admiral Towers shifted his flag from Shangri-La to Wallace L. Lind and, upon completion of the ceremonies the following day, returned to Shangri-La.

The destroyer took part in maintaining air patrols and searches over northern Japan in connection with the occupation, then, on 21 September, set course for Eniwetok. She underwent availability through 6 October and spent the remainder of the month in upkeep and training exercises in Tokyo Bay.

Wallace L. Lind and John W. Weeks (DD-701) departed Tokyo Bay on 31 October for Sasebo, Japan, where she spent the final months of 1945 operating between Sasebo and Okinawa. On 5 January 1946, the destroyer stopped briefly at Eniwetok before commencing her homeward journey. She arrived at her home port of Norfolk, Va., on 19 February 1946, after stopping at Pearl Harbor and San Francisco and transiting the Panama Canal.

From 9 March through 26 April, Wallace L. Lind underwent tender availability, a leave period, and training at Casco Bay, Maine. She then traveled to Charleston, S.C., where she underwent restricted availability and operated with John W. Weeks until 12 July when her home port was changed to New Orleans. Wallace L. Lind then empaneled Naval Reserve training cruises in the Caribbean. This type of operations characterized her activity for the next several years.

On 7 January 1949, the destroyer returned to Norfolk, Va., and conducted operations out of that port until 6 September. The next day, she made rendezvous with TF 89 and commenced a Mediterranean cruise which lasted through 26 January 1960 when she returned to Norfolk, Va.

Wallace L. Lind spent the greater part of 1950 engaged in training operations and a cruise to the Caribbean. On 6 September, the destroyer sailed for the Far East and the Korean War. The ship arrived off the coast of Korea on 13 October and centered her movements around Wonsan Harbor, then under siege with frequent interruptions for blockade patrol and bombardment missions in the vicinity of Songjin and Hungnam.

During the period 17 to 24 December, Wallace L. Lind took part as an active member of what was said by


Welcome to the USS Wallace L Lind DD-703 Guestbook Forum

Navy Emporium
Please view our commemorative USS Wallace L Lind DD-703 products in our Ship's Store!

Luther &quotFritz&quot
Years Served: 1964 - 1965 - 1966
jt - jimmy
anyone left?

JIM GENTILESCO
Years Served: 1960 -61
ANYONE WHO SERVED ABOARD IN 60&amp 61 AND REMEMBERS ME PLEASE GET IN TOUCH..I HAVE BEEN IN TOUCH WITH A COUPLE OF EX SHIPMATES THIS PAST YEAR..

Years Served: 3 years
Served two tours on the Lind. June '68 to Nov. 69 I was Gunnery Officer. This included a WestPac tour. Nov. 69 to Dec. 70 served as ASW officer, including a GITMO tour.
Remained in Reserves, retiring in 2000.

John Khantzian
Years Served: 1967-1969
I served aboard the Jolly Wally from 1968 thru almost the end of 1969. Went to Westpac. I was only a Sn striker on the Signal Bridge. I keep in contact with SM2 Dusty Rhodes and SN Jack Creasy also on the signal bridge with me. Jack and I knew the true meaning of red lead and paint

george deacon
Years Served: 1956-1959

Sam Goodwin
Years Served: 1966 to 1969
Came aboard as a BTFA and left as a BT2. Spent most of my time in the holes but did a stint as Oil?water King.
Any snipes out there ?

Roger Lepin
Years Served: June 1970-April 1972
Still fogging a mirror!

John Allard
Years Served: 69-70
MR2, A-Div. Arrived as Lind entered shipyard at Portsmouth VA in 69 - discharged just before ship left for now homeport at Pearl Harbor.

Clarence Lawson
Years Served: 1953-1957
I am Clarence Lawson. My father passed away Sunday January 11, 2011. I would like to talk to some of you that served 53-57. My email is [email protected] Thank you i will miss my father and his stories when he was on the ship.

I looked up the Lind because I was aboard her sister ship DD-704 Borie. A coincidence with the hull numbers was my last three numbers of my service number is 704 and a buddy who joined the same time I did has the last three as 703. I know we were in port in Norfolk at the same time. We made a med cruise in 1963 and were extended longer because vice president Lyndon Johnson was making a goodwill tour of the North Atlantic so we docked in Copenhaven Denmark, Portsmouth England and Turku Finland. Was the Lind there as well?

ETR-2
Served 67-69
Great friends in the Electronic and Radar sections
Would love to make contact somehow

Served on the Wallace L. Lind DD703 from 1969 to 1971. A ship belongs at sea and a sailor belongs on his ship

Came on board in 1966 as YN3 left in 1967 while in the Med. went to Portsmouth RI.

Years Served: 1963-1966
Came aboard Lind as a Seaman Apprentice, assigned to 1st. Division learned all Deck duties, plus watch standing, of Helm, Lee Helm, After Steering, and lookout duties. Transferred to 3rd division as a Torpedoman. Stood Sonar watches. After a short time period became a TM3 and leading Torpedoman. Continued my Naval career and advanced to TMC and then to Commission as a Warrant Officer. Retired in March, 1985. Served with Cdr. Mellick, Lt. Bush, LTJG Samek, TMsn Doran, TM3 Barleman, TMsn Bays. And others in the Sonar gang whom I’ve forgotten their names


Wallace L. Lind DD-703 - History

Téléchargez ce livre de croisière au format .pdf haute résolution

Here you can download the USS WALLACE L. LIND (DD 703) Cruise Book 1957 as a high resolution .pdf file. Vous pourrez zoomer pour mieux lire les noms, etc. L'impression est également facilement possible en raison de la haute résolution et des filigranes manquants. Veuillez noter que les numérisations dans le téléchargement sont les mêmes images que ci-dessus, cependant, elles n'ont pas été redimensionnées. Cela signifie que tout ce qui est visible dans les scans ci-dessus sera également visible dans le fichier .pdf. Cliquez ici pour un exemple de page.

  • Images haute résolution, adaptées à l'impression
  • Les images sont dans l'ordre d'origine du livre (pas triées comme les scans ci-dessus)
  • Pas de filigrane
  • Les doubles pages avec des images qui se chevauchent seront fournies en une seule page, et non en deux pages distinctes
  • .pdf file, 63 pages, filesize: 60.48 MB
  • $15.00 USD
  • Téléchargement instantané
  • Cliquez ici pour un exemple de page

Vous êtes intéressé par une reproduction cartonnée de ce livre de croisière ? Click here for more information.

Une fois le paiement Paypal terminé, vous serez redirigé vers la page de téléchargement. De plus, vous recevrez également un e-mail avec le lien de téléchargement après le paiement Paypal. Votre lien de téléchargement sera alors actif pendant 48 heures avant son expiration.


After conducting trials on Long Island Sound during the great hurricane of September 1944 and completing shakedown off Bermuda through 18 October, Hank returned to New York then sortied with a task force that included Missouri (BB 63), Texas (BB 35) and Arkansas (BB 33) for the Panama Canal, continuing on to Pearl Harbor via San Francisco.

Attached to Destroyer Squadron 62, she joined Task Force 38 with DesDiv 124 sisters Weeks, Wallace L. Lind (DD 703) and Borie (DD 704), all from Federal. Operating initially from Ulithi, the &ldquoHanko Maru&rdquo participated in strikes against the Japanese home islands in February and March before heading for Okinawa. Engaging in shore bombardment there, she took up station on a radar picket station where, on 11 April, a suicide plane attacked. Deflected by Hank&rsquos anti-aircraft fire, the plane killed three men before crashing and exploding close aboard.

Hank&rsquos Last Battle by Arthur Beaumont.

After retiring to Ulithi for repairs, Hank returned to Okinawa 1 May for screening and radar pickup duty. On 18 July, her squadron and Cruiser Division 18 closed the Honshu coast for an anti-shipping sweep outside Tokyo Bay.

On 9 August, Hank et Borie were operating with Task Force 38, which was conducting air strikes on Honshu and Hokkaido. At 1459, A &ldquoVal&rdquo crashed Borie, killing 34 with thirteen missing and 66 wounded. Le lendemain, Hank picked up three of the missing. News of the war&rsquos end reached them as they set course for Norfolk.

Hank entered Tokyo Bay 10 September to participate in the occupation of Japan. Remaining in the theater until 30 December, she returned to Charleston via Eniwetok, Pearl Harbor, San Diego and the Panama Canal, having earned four service stars on her Asiatic-Pacific Campaign Ribbon.

Like her 2,200-ton sisters, Hank was not decommissioned after World War II, but remained in continuous US Navy service, operating from New Orleans for reserve training cruises and good will visits to Caribbean and Central American. Transferred to the Sixth Fleet in the Mediterranean Sea for five months in late 1949, she returned to Norfolk in January 1950 and sailed for the Far East in September.

Hank in 1946 and in the 1950s.

During the Korean War, the &ldquoHappy Henry&rdquo earned four more battle stars, participating in the blockade and evacuation of Wonsan Harbor and evacuation of Hungnam in 1950 and the recapture and consolidation of Seoul and Inchon in 1951. Returning to Norfolk for overhaul in June, she resumed peacetime training operations, Caribbean exercises, and annual deployments to the Mediterranean, where she was present during the 1956 Suez Canal crisis.

In May 1962, Hank was one of the recovery ships during astronaut Scott Carpenter&rsquos Mercury flight. In October, she operated with Indépendance on blockade and surveillance duty during the Cuban Missile Crisis. Designated a Naval Reserve Training Ship in October 1963, she operated from Philadelphia along the East Coast.

Decommissioned 1 July 1972, she and Borie were sold to Argentina where they entered service as ARA Comodoro Seguí (D-25) and ARA Hipólito Bouchard (D-26). She served in the Falkland Islands War in 1982 before being sold for scrap in 1983.

Beginning in 1989, Hank veterans began holding annual reunions the USS Hank Association remains active today.

Source: USS Hank Reunion Organization scrapbook of Dick and Margo Dinneen DANFS.


USS Wallace L. Lind (DD-703) - Post Korea

Wallace L. Lind departed the Korean area on 9 May 1951 and arrived at Pearl Harbor 10 days later, having stopped at Yokosuka and Midway en route. She transited the Panama Canal and arrived at Norfolk on 9 June.

After a brief trip to New York, the destroyer departed Norfolk on 26 August 1952 for a Mediterranean deployment. She returned to Norfolk on 4 February 1953 and spent several months in her home port. On 19 November, the destroyer departed for refresher training at Guantanamo, returning on 14 December to spend the holiday season at Norfolk. On 4 January 1954, the ship returned to the Guantanamo area for the remainder of the month. On 31 January 1954, Wallace L. Lind returned to Norfolk where she remained through 10 May. Commencing 11 May, the destroyer operated off the Middle Atlantic coast and returned to her home port nine days later. On 1 June, she set course for Key West and operated in that area and the Gulf of Honduras until 25 June when she arrived back at Norfolk and remained there until 7 September. At that time, she again made a brief cruise off the Middle Atlantic coast before departing on a transatlantic voyage.

On 22 September, Wallace L. Lind arrived at Lisbon, Portugal. After a stay of five days, the destroyer departed for a brief stop at Bermuda before returning to Norfolk on 8 October. She took part in Operation "Lant-flex 1-55" which ran from 20 to 29 October. On 1 November, the ship returned to Norfolk and remained at her home port through 1 May 1955.

On 2 May 1955, Wallace L. Lind got underway for a cruise to several European countries including England, Scotland, France, Germany, and Portugal as well as Reykjavík, Iceland. While in Germany, the crew had the pleasure of sailing through the Kiel Canal to participate in the International Sailing Regatta. The destroyer returned to Norfolk on 19 August, and remained in port until 10 October when she set course for Philadelphia, Pennsylvania, where she underwent an extensive overhaul which lasted through 12 February 1956.

The destroyer then returned to her home port and spent several weeks before departing for Guantanamo and various training exercises which lasted through 23 March 1956. On 27 March, the ship returned to Norfolk and conducted operations in the Virginia Capes area and as far north as New York. She arrived back at Norfolk on 21 June and stayed in port for approximately one month.

On 28 July 1956, Wallace L. Lind set course for the Middle East to screen the evacuation of American citizens during hostilities between Egypt and Israel, (see Suez Crisis). She arrived at Port Said and the Suez Canal on 13 August and, for the next two months, she visited ports in Saudi Arabia, Iran, Iraq, Ethiopia, and Aden before departing the area on 14 September for Naples, Cannes, and Malta. The destroyer arrived at Phaleron Bay, Greece, on 15 October, and remained through 27 October when she departed for home. On 4 December, Lind returned to Norfolk where she remained until 2 February 1957.

Departing Norfolk, the ship arrived at the operations area outside of San Juan, Puerto Rico, on 5 February. She conducted exercises through 11 February when she headed for Kingston, Jamaica, and Guantanamo before arriving back at Norfolk on 7 March 1957. Wallace L. Lind then operated along the east coast before finally departing Norfolk on 25 June for a Middle East deployment. The ship arrived at Norfolk on 20 November and remained there until 4 January 1958.

On 6 January 1958, Lind set out for a month of exercises in the Caribbean. The ship returned to Norfolk on 7 February and, one week later, went into the Norfolk Naval Shipyard for three months of overhaul. On 27 May, the destroyer returned to the naval base, then set course for Guantanamo and underwent refresher training through 18 July.

Upon her return to Norfolk, Wallace L. Lind conducted local operations until 24 October 1958 when she was deployed to the Mediterranean with the 6th Fleet. On 5 November, she reached Barcelona, Spain, then headed for the Middle East, making stops in the areas of the Suez Canal, Red Sea, Gulf of Aden, and the Persian Gulf. On 14 January 1959, the destroyer arrived at Livorno, Italy, and spent the remainder of the cruise operating between Italy and Spain. She made a brief stop at Cannes, France, before starting the trip homeward. Lind arrived at Norfolk on 8 April 1959, and participated in services and type training until July when she entered the Norfolk Naval Shipyard for an interim refitting and docking period. For the remainder of the year, she operated from her home port, making trips to Mayport, Florida, and Narragansett Bay, Rhode Island, acting under the control of COMASWFORLANT for duty with the anti-submarine warfare hunter/killer forces.

Famous quotes containing the word post :

&ldquo I had rather be shut up in a very modest cottage, with my books, my family and a few old friends, dining on simple bacon, and letting the world roll on as it liked, than to occupy the most splendid Publier which any human power can give. &rdquo
&mdashThomas Jefferson (1743�)


Voir la vidéo: Nashville, Chattanooga, u0026 St Louis Railway Co. v. Wallace Case Brief Summary. Law Case Explained (Janvier 2022).

Video, Sitemap-Video, Sitemap-Videos